samedi 20 juillet 2019

Wiwannihütte

Belle journée pour rendre visite à Tania qui travaille à la Wiwannihütte, au dessus d'Ausserberg, point de départ du très beau bisse de Nirwach avec ses quelques passages vertigineux.


On peut monter en voiture jusqu'à Fuxtritt par une route forestière mais il ne fait pas bon croiser un autre véhicule et la manœuvre de retournement peut être délicate. L'autre solution pour écourter la montée est de prendre un taxi-bus qui vous emmène jusqu’à Fuxtritt et vous permet de prendre d'autres chemins pour redescendre à Ausserberg. 

Jolie petite montée, d'abord dans la foret, puis le dernier tiers sur l'alpage en plein soleil avec vue sur la vallée du Rhône.



Quand on habite dans ces petits chalets accrochés à flan de montagne, que l'on rejoint par en sentier bien escarpé, il ne faut surtout pas oublier le sel sous peine de manger fade pendant quelques jours...

Devant le Wiwannihorn, la pause s'impose. Deux alpinistes traversent un dernier névé après avoir bien profité des nombreuses voies d'escalade qui entoure la cabane.
Il est temps pour moi d'aller retrouver Tania qui doit avoir fini le service de midi.



Les toilettes de montagne a utiliser la nuit avec une bonne lampe de poche sous peine de louper la porte d'entrée et de se retrouver quelques mètres plus bas.



Les fameux "nez noirs" que l'on retrouve principalement dans le haut Valais et qui font l'objet de concours de beauté et par la même occasion la fierté de leurs propriétaires, ont aussi leur abri, comme les randonneurs ont leur cabane.






Fin de journée, il est temps de redescendre en plaine. Viège et Visperterminen juste en face et dans la vallée du Rhône, ces grands monticules sont les quelques milliers de mètres cubes de matériaux extrait du percement du tunnel de base du Lotscheberg.





Aucun commentaire:

Publier un commentaire