mercredi 29 mai 2019

Au port d'Ouchy

De bonne heure un dimanche matin le long des quais d'Ouchy, c'est le meilleur moment pour profiter du lac avant l'arrivée des promeneurs et d'admirer tranquillement 


D'aussi loin que je me souvient, j'ai toujours en tête leurs silhouettes que l'on voyait passer quand on se baignait à la Perle du Lac, à Genève. Et ca a quelque chose de rassurant de voir encore aujourd'hui quelque chose qui n'a pas changé d'un pouce depuis toutes ces années et qui navigue encore et toujours en "Père peinard, sur la grand mare des canards" comme le chantait si bien Georges Brassens. Des générations de parents avec leurs enfants, puis les enfants des enfants, dont j'ai fais partie, sont partis en croisière sur le Lac Léman à bord de ces magnifiques bateaux à vapeur en rêvant de grand large, d'iles désertes et de trésors de pirates. Puis quelques années plus tard, une traversée lémanique avec la femme de ses rêves perpétuera cette impression de partir très loin sur un petit morceau d'océan au milieu de l’Europe. Presque tout les lacs possèdent un riche patrimoine de bateaux exceptionnels et il ne faut pas hésiter à entreprendre une croisière hors du temps afin d'oublier un instant la vie trop rapide que l'on mène à terre !














Les petits grèbes partent également en croisière avec leurs parents et c'est a qui sera le premier sur le pont pour profiter de la compagnie du capitaine !



samedi 11 mai 2019

Bancs Publics

 Ces bancs que je croise régulièrement, sur lesquels  je me suis souvent assis pour admirer, penser, oublier, aimer, dormir ou me reposer. Ces bancs qui on vu passer des milliers de gens différents et qui les ont tous accueilli de la même façon, avec générosité, compassion, chaleur et amour. Ces bancs qui ne se sont refusés à aucune personne qui était dans le besoin, quel que soit sa vie, son parcours, sa fortune ou sa provenance. 


Ces bancs qui ont écoutés de grandes aventures ou de petites misères, qui connaissent de lourds secrets ou de merveilleuses histoires d’amour. 

Ces bancs qui ont fait plus que le tour de la terre, ils ont fait le tour de nos âmes, déchirées ou exaltées, heureuses ou tristes, amoureuses ou déçues. Ces bancs qui sont à la fois durs, confortables, riches, pauvres, beaux, laids, grands, petits, mais qui sont surtout fidèles et toujours au rendez-vous quand on en a besoin.































samedi 4 mai 2019

Les Enseignes de Porrentruy

A Porrentruy,  au bout du canton du Jura, ou plus aucun feux rouges ne vient perturber la circulation,  lever la tête a du bon et permet la découverte de multiples enseignes en fer forgée, dont l'image laisse deviner la nature du magasin situé juste en dessous, et il serait dommage de ne pas lever les yeux pour en profiter...
Mon admiration pour ces enseignes vient de mon ancien métier: Peintre en lettres.
















Les cigognes sont de retour à Porrentruy après plus d'un siècle d’absence. 
A mon arrivée, une dizaines d'entre-elles cassaient la croûte près du resto de "L'Aéro", pour remplacer les avions qui n’atterrissent plus sur cet ancien aérogare. 

J'ai attendu un moment en espérant qu'elles aillent tenir compagnie au dinosaure du rond-point, mais comme elles ne semblaient pas décidées, j'ai du me résoudre a faire un montage de ce que j'aurais bien voulu voir !

Comme il existe un bateau qui s'appelle "Zinal", une cigogne s'appelle "Porrentruy", et munie d'une balise, il est possible de la suivre dans ses pérégrinations européenne, 
Pour l'heure, elle se la coule douce du côté de Lisbonne.

En même temps, il y a des naissances partout dans le monde, alors... 



Très belle expo de photos de Porrentruy à la galerie "Le Sauvage" ou est caché ce juke-box, souvenir d'ambiances nocturnes et musicales dans tout les bistrots enfumés du monde...


Les fenêtres aux vitres bombées de cet immeuble indiquent leurs anciennetés et l'histoire dit que leurs formes servaient à protéger l'intimité de l'intérieur, et pouvoir regarder discrètement à l'extérieur...

Une visite à la tour du château de Porrentruy révèle, après une montée par un escalier séculaire qui a du en voir passer du monde,  une magnifique charpente de chêne en même temps que la vue sur la ville et la campagne alentours.