dimanche 29 mars 2020

Gel nocturne

 Pour protéger les arbres fruitiers, on les congèle.
Pour protéger les humains, on les confine.


 La hantise des arboriculteurs et des vignerons, le gel printanier, qui peut réduire à néant le travail de toute une saison. Plusieurs moyens sont utilisés selon l'endroit et les régions. Ici, c'est l'arrosage qui est privilégié. Arroser les arbres fruitiers à l'aide de jets d'eau pour les faire geler. Paradoxalement, c'est ce qui va sauver les bourgeons. 

Dans d'autre endroits, c'est des chaufferettes installées aux pieds des arbres qui va faire office de "radiateur". Dans les vignes, on utilise également des chaufferettes au propane pour essayer de maintenir une température acceptable pour les ceps. 

On fait aussi des feux de bottes de paille dont les fumées vont stagner juste au dessus des vignes et la protéger des premiers rayons du soleil qui risquerait de "bruler" les bourgeons.

D'autre on choisi l'hélicoptère pour rabattre la chaleur sur les plantations avec le souffle d'air des pales de la machine. 

Toute ces techniques donnent l'occasion de faire de très belles photos qui donne un aspect irréel à ces cultures qui n'attendent que des mois de soleil pour nous offrir leurs plus beaux fruits. 
Voici une série avec le gel, en attendant le spectacle des chaufferettes la nuit.





























vendredi 20 mars 2020

La dernière rando avant quelques temps...

Milieu de la semaine dernière, fin d'un chantier à Sion, et besoin d'espace.
 Prémonition ? peut être et aussi besoin de m'éloigner de Zinal ou le flux de personnes est important, surtout le week-end, et les rassemblements apéritifs nombreux.


A Villeneuve, le resto ou j'avais prévu de manger est fermé, alors direction Le Chamois, à l'Etivaz. Fermé également. Seulement des dizaines de fromages à la cave de l'Etivaz, qui me font saliver...

La Croix d'Or, à Moulins, juste à côté de Château d'Oex sera très bien pour un excellent repas, et le parking voisin me servira de chambre à coucher avant de partir pour le JaunPass.


La cascade de Jaun, ou l'Energie Positive qui sort de la montagne. 

La légende : La jeune Luce avait besoin d’eau miraculeuse de la cascade pour guérir ces chèvres malades. Elle partit donc à la rencontre des Ondines qui y demeurent. Sur la route avec ses offrandes (miel, huile), elle rencontre un garçonnet, un jeune père et un faon, tous en détresse. Elle leur donne toutes ses offrandes initialement prévues pour l’Ondine (le miel pour le garçonnet, l’huile pour le faon). 

La suite sur le lien: Cascade de Jaun



Le jour finit sur le lac de la Gruyère et la Dent de Broc se mire une dernière fois dans ses eaux avant que le ciel se dégage et laisse apparaitre ces milliards d'étoiles, invisible la journée et qui nous font prendre conscience de l'immensité de l'univers.
La nuit sera froide...











L'éclairagiste des Gastlosen redouble d'imagination pour mettre en valeur cette chaine de montagne et cette collinette avec son arbre et son banc, propice à la reflexion et l'admiration. 
Le Tour des Gastlosen est une de mes randonnées préférées.
Mais pour l'instant, c'est le Vanil des Cours que je vais arpenter en espérant qu'il ne reste pas trop de neige et que le chemin sera praticable jusqu'au bout.





Le Mt Blanc, les Dents du Midi et les Tours d'Ai et de Mayen, sous un ciel bleu et étrangement vide de trainées d'avions, puis ce sera le coucher de soleil sur le Moléson avant l'incontournable fondue au Creux du Feu, buvette chaleureuse et sympathique dans la vallée du Motelon.



La Pinte du Pralet, point de départ de ma dernière randonnée, les nouvelles devenant de plus en plus graves avec la propagation du Covid-19. Les mesures de fermeture des établissements publics se profilent et ca va être le moment de rentrer chez moi. 

Car ce n'est pas le virus qui circule, mais les gens, alors rester à la maison va être la meilleure des solutions, pour ceux qui le peuvent, dans les semaines à venir. Ma montée pour la Dent du Chamois sera écourtée par la neige, encore trop abondante au col des Combes, mais j'emporte le souvenir de la Dent de Bourgo en arrière-plan de ces chalets d'alpages typiques et de ces magnifiques paysages fribourgeois.

Ce n'est que partie remise, pour la Dent du Chamois et la fondue au Pralet !

Prenez soin de vous, et restez chez vous, et si vous voulez voyager quand même, visiter ce blog, il y a l'embarras du choix !







dimanche 8 mars 2020

Escapade

Certains jours nous gratifient de spectacle assez extraordinaire et les vents d'altitude qui façonnent les nuages d'une manière artistique ne sont pas là que pour nous décoiffer. 

Il ne faut surtout pas oublier de lever souvent les yeux au ciel 
pour profiter de ce spectacle fréquent, magnifique et sans cesse renouvelé.





Depuis la Tour de Gourze le spectacle était incroyable ce soir là. L'expression: "Le feu au Lac" prenait toute sa dimension et l'incendie ne semblait jamais vouloir s'éteindre.






Le carnaval de Romont, étape colorée et bruyante de mon escapade, à précédé une visite à Fribourg qui préparait le sien, et une belle fin de journée ensoleillée, entouré du Moléson, de la Dent de Broc et des Gastlosen, dont j’attends la fonte des neige pour m'en retourner arpenter les sentiers.