dimanche 17 mars 2019

Avalanche sur les Plats de la Lée


Dans l'après-midi du 15 mars, profitant d'une éclaircie, l'hélicoptère est venu miner le sommet du Garde de Bordon après les chutes de neige de la nuit. Neige qui en soirée était floconneuse et légère s'était transformée en neige lourde et mouillée. Le résultat est une immense avalanche de neige compacte qui a barré presque toute la largeur des Plats de la Lée.



Avec ce mur de près de trois mètres de haut, on se sent  petit devant cette masse neigeuse qui a dévalé la pente avec plus de 1'600m de dénivelé. Le plus impressionnant est encore à venir...

Une fois passé ce premier mur apparait plusieurs couloirs vide de toute neige, comme un halfpipe de snowpark, dont le sol et les bords sont durs comme du béton. Ses flancs portent les traces des dernières tonnes de neiges descendues de la montagne, et qui ont poussés, à la manière d'un compacteur à ordure, la neige déjà arrivée en bas, laissant ces cicatrices béantes.

Inutile de préciser que dans ce genre d'avalanche, les chances de survie sont nuls. Toute cette neige qui semble former une fine dentelle est en réalité épaisse et très dur. Et retrouver quelqu'un dans ce chaos est quasiment mission impossible. Il faut être confronté à ce genre d’événement, comme les tempêtes en bord de mer et la puissance des vagues,  pour prendre pleinement conscience de la force phénoménale de la nature que l'on croit, à tort, avoir maitrisé.





Le soir venu, la dameuse a ouvert un chemin au travers de l'avalanche afin que le tour des Plats de la Lé puisse continuer à être pratiqué autant à pied qu'en ski de fond, dissipant par la même occasion, la magie de ces couloirs secrets de neige et de glace.


 

4 commentaires:

jojoski 2 a dit…

Sacrée accumulation et superbes photos ! Très intéressant merci ! (j'ai découvert cette page via blog annitrek)

Dédé a dit…

Coucou Claude. Et ben... je reste sans voix devant le spectacle. Heureusement, pas de victimes. La montagne ne se dompte pas facilement. Bises alpines.

Claude a dit…

Ca donne à réfléchir ce gros tas de neige...

Claude a dit…

Impressionnant! La première fois que j'en vois une qui traverse presque la Navizence et est aussi haute et large. Bonne journée