vendredi 19 juillet 2019

Eclipse de pleine lune au bisse du Tsittoret

A Zinal, la pleine doit apparaitre juste avant minuit au dessus du Besso, un peu tard pour admirer l'éclipse, alors direction Aminona ou la vue sera plus dégagée et l'apparition lunaire plus précoce.

Je devrais la voir apparaitre du côté des tours d'Aminona, et comme je suis en avance, je monte, je monte encore pour arriver finalement à l'Aprilly, en dessous de l'alpage de Merdechon. Une petite route, une petite place, et la voilà qui apparait, magnifique, juste au dessus de l'Ilgraben.
Bien pleine, bien ronde, pas encore rongée par l'ombre de la terre, la voilà qui monte lentement dans le ciel étoilé, entourée d'un halo jaunâtre et escortée par de petits nuages voyageurs.
Puis, petit à petit, elle se fait grignoter. Imperceptiblement d'abord, l'ombre se propage lentement sur sa surface, jusqu’à la recouvrir presque entièrement. Et si on ne sait qu'une éclipse est en cours, ca ressemble à la lune qui prend ses premiers quartiers...




Le spectacle est féérique, la vue magnifique et le silence de la montagne a quelque chose d'apaisant dans cette vie bruyante et toujours en mouvement. Je vais donc rester ici pour la nuit et les premières lueurs de l'aube illuminant le Val d'Anniviers et ses montagnes enneigées sont un excellent petit déjeuner pour commencer la journée. 
Le premier visiteur de l'alpage me regarde avec méfiance avant de s'en aller gambader un peu plus loin, et moi je vais remonter le bisse du Tsittoret jusqu’à ces trois cascades que je n'avais pu apercevoir que de loin lors de ma dernière visite avec Martine et Gérard, la pluie nous ayant forcé a faire demi-tour et nous réfugier à la Cave du Scex pour un café 
et une tarte aux abricots comme consolation.
Cette fois la pause se fera à la Cabane de la Tièche avec une bonne assiette valaisanne comme
 casse-croute, le petit déjeuner ayant été très frugale.

Et voilà comment une éclipse de pleine lune peut modifier complétement le cours d'une journée ordinaire...
La balade, c'est ici.















Aucun commentaire:

Publier un commentaire