samedi 7 juillet 2018

La Navizence en folie

Après les violents orages de lundi soir et la furie de la Navizence, gorgée jusqu'aux yeux d'eau de pluie et de fonte des neiges, l'heure est au déblaiement et au nettoyage.



 A Mission, le spectacle est d'une désolation qui prend à la gorge. L'endroit est méconnaissable, la Navizence a envahit tout l'espace, emportant la route et les ponts, passant de chaque côté de l'entreprise Multibois et ravagant la scierie. 

Le terrain de foot du FC Anniviers n'a pas été épargné et c'est vraiment une mauvaise partie qui s'est jouée sur ce terrain cher au coeur des Anniviards.

Le camping du Pont et le superbe Restaurant du même nom on été épargné de justesse, permettant aux nombreux ouvriers sur place d'avoir un endroit sympathique pour faire la pause au milieu de ce chaos de pierres, de sable et d'arbres entremélés.


Le ballet des pelles mécaniques, à l'oeuvre pour sécuriser la zone et refaire un lit à la rivière se poursuit sans relache. Le travail à effectuer est gigantesque et les tonnes de terres et de roches a déplacer  énorme. Des camions remplis de volumineux rochers viennent régulièrement deverser leurs chargements et les pelles mécaniques les disposent le long des berges afin de canaliser à nouveau la Navizence.








 Tout ce qu'il reste de mon container à outillages et mon chateau gonflable n'amusera plus les enfants dans les fêtes de villages. Heureusement que mon trampoline est stationné en plaine...







Le pont qui traverait la Navizence à la hauteur du terrain de foot est submergé de matériaux et le lit de la rivière s'est déplacé devant les vestiaires du FC Anniviers.

Le moment est venu de se retrousser les manches, car c'est quelques mètres cubes 
de matériaux à évacuer de l'atelier de Multibois

Tout est pris sous presque un mètre de sable et de cailloux, et l'inevitable raclette de midi nous redonnera suffisament de courage pour arriver au bout de cette journée d'effort, avec la satisfaction d'avoir pu commencer à faire place net, en attendant la suite des événements.









Aucun commentaire: