mardi 22 août 2017

Plan du Fou - Dent de Nendaz - Bisse de Saxon


Retour en Valais, et pour se mettre en jambe, le Bisse Vieux et retour par le Bisse du Milieu, au départ de Nendaz. Pas très agréable, vu que le bisse longe la route, et que l'on entend plus souvent le chant des voitures que celui de l'eau...


 Rencontre avec celui qui déchaine les passions un peu partout en Europe, mais celui-ci reste de mélèze marbre face à toute cette polémique des "pro" et des "anti".

La montée au Plan du Fou depuis Siviez relègue la fraicheur et l'ombre du Bisse au rang des souvenirs, et c'est avec une nouvelle couche de bronzage que j'arrive au sommet ou d'un coup, la vue s'ouvre sur la vallée du Rhône, la Dent de Nendaz et la chaine des Alpes.

 Encore une nouvelle vue des Dents du Midi, omniprésente à presque toutes mes randos !

Plus qu'a suivre le chemin de crête pour arriver au but de ma promenade, la Dent de Nendaz.

 En contrebas, l'arrivée du télécabine de Tracouet et le Lac Noir, autour duquel se tient chaque année le festival de cor des Alpes

 La Pierre Avoi, juste derrière l'hélico, que j'avais fréquenté un dimanche de novembre 2015, une excellente randonnée également, et derrière laquelle la Pleine Lune s'amusait à une partie de cache-cache avec mon objectif...

 Le barrage et le Lac de Cleuson, et le souvenir d'une belle grimpette jusqu'au Lac de Grand Désert.
Magnifique rando également.

Un dernier coup d'oeil et il est temps de redescendre, car j'ai encore du chemin et il est déjà 17 hrs. Mon plan B (le téléphérique...) fermant à 16h.30 hrs, je dois remonter
 le Bisse de Saxon jusqu'a Siviez.

Toujours étonné, quand je regarde le chemin parcouru, ce que l'on peut faire avec ses jambes !
 La Dent de Nendaz se reflète dans le Lac Noir.

Des mélèzes à la taille impressionnante et à l'âge respectable côtoient les canons à neige et les pylônes de remonte-pentes, tout le long de ma descente des pistes de ski vers le Bisse.

 La cabane du Bourlâ, refuge des gardiens du Bisse, qui étaient chargé de l'entretien et du bon fonctionnement de celui-ci. Un marteau en bois fixé sur une roue à aubes frappait en cadence une planche en bois et témoignait du bon fonctionnement de l'ouvrage. Le "bruit du silence" signalait un problème à résoudre au plus vite.

 Le Bisse de Saxon est un des plus beau et des plus agréable que j'ai parcouru. Tout les style de constructions sont visible le long de son parcours et c'est avec respect, devant tant d'ingéniosité et de travail, que je marche dans les pas des ces hardis valaisans.



 Le petit rafraichissement à l'arrivée qui fait toujours plaisir !!


Le parcours et la petite vidéo qui va avec: You Tube

4 commentaires:

Dédé a dit…

Oh quel beau champignon! :-) Tu vas pouvoir faire une belle croûte! ;-))
Les Dents-du-Midi sont effectivement très présentes alors qu'elles ne sont pourtant pas très élevées.
Magnifique reportage, comme à ton habitude. Pourrais-tu me dire quel appareil tu utilises pour un tel résultat? Bises alpines.

Claude a dit…

Alors je t'invite pour la croute aux champignons, car ceux la, personne les ramassent...je sais pas pourquoi, ils sont jolis pourtant !? l'appareil photo pour cette série est un Sony HX80, mais pas terrible comme qualité d'image...si on agrandit beaucoup.Celle du mélèze avec iPhone 5s. Autrement c'est un Sony Alpha 77II dans les autres articles, mais plus lourd à transporter ! Et puis le plus important, quel que soit l'appareil, c'est celui qui prend la photo...comme quand tu écrit, si joliment d'ailleurs , c'est pas le crayon qui fait le texte c'est l'écrivaine ! A bientôt

Dédé a dit…

Ah. Merci pour les infos. Je suis l'heureuse propriétaire d'un alpha 7II mais je rame terriblement pour les réglages. Je débute un peu en hybride.

Claude a dit…

Plus qu'a faire une petite rando-photos et je te dirais ce que j'en sais de la photo ...