lundi 15 janvier 2018

Pointe du Raz et Baie des Trépassés

Le soleil est revenu et m'attend à la Pointe du Raz, déserte au lever du jour. Le vent à faibli et n'a pas trop secoué le bus pendant la nuit passée face à l'Océan. Les vagues viennent s'allonger sur la baie des Trépassés et les oiseaux,  également content de l'accalmie, restent à terre pour reposer leurs ailes misent à rude épreuve pendant ces longues tempêtes d'hiver.

Un rayon timide éclaire l'Ile de Sein, puis deux, puis trois et se rapproche doucement de la Pointe du Raz, donnant une chaude couleur à La Vieille et à son granit qui attendait patiemment le Soleil pour se réchauffer. 
La neige qui bouillonne à ses pieds va fondre gentiment en même temps que la marée, jusqu'au prochain coup de vent.








L'Enez Sun , qui va bien se faire chahuter pendant la traversée, a pu quitter le port de Douarnenez pour rallier l'Ile de Sein et semble surfer sur les vagues, sous l'oeil attentif des goélands qui ont trouvé un casse-croute à se mettre sous le bec, tandis que la Vieille surveille ses moutons qui viennent inlassablement mourir avec fracas sur le sable de la baie. 



Au loin, le phare de Tévennec et ses fantômes, perché sur son caillou, un peu à l'écart des acteurs principaux de la Pointe, regarde ce spectacle d'un air détaché, enrobé dans son mystère fait de légendes et de folie, ou seul, à l'inverse des multiples gardiens qui se sont succédés,  la vache qui l'a habité durant une année a l'air d'en être sortie indemne...
Le ciel se charge à nouveau de gros nuages, transpercé ça et là par des rayons solaires qui tentent de se frayer un passage jusqu'a l'Océan, derniers soubresauts du jour. Il ne me reste plus qu'a trouver un endroit abrité du vent pour passer la nuit avant de rejoindre la Pointe de la Torche et le Guilvinec.



Aucun commentaire:

Publier un commentaire