vendredi 24 février 2017

En passant par Vercorin


L'hôtel Weisshorn m'épate toujours de par sa situation, perdu au milieu des montagnes. Monter a pieds et passer une nuit la-haut est une expérience fabuleuse.






Dernière lueur dans la montagne...




samedi 4 février 2017

Le phare des Pâquis

Après avoir été jusqu'a la pointe du Finistère pour voir les phares célèbres d'Ouessant et de la mer d'Iroise, je me suis quand même rappelé qu'un autre phare m'a également servi de point de repère lorsque j'habitais à Genève. 
Le Phare des Pâquis !
Source: Le Phare des Pâquis.ch
Peut être pas autant célèbre que ses illustres confrères construits sur des rochers émergeant de l'Atlantique, mais il a été le guide des barques du Léman qui ont contribué au développement de Genève quand la ville s'est rattachée à la Confédération Helvétique en 1814. L'arrivée des barques à voiles au port de Longemalle s'avérait périlleuse, en raison des haut-fonds, de la force des courants et de celle du vent. En 1857, sur les plans de Léopold Blotnitzki, la jetée des Pâquis et celle des Eaux-Vives permettent aux barques à voiles, aux "Mouches" et à la CGN de venir accoster en sécurité au nouveau port de Commerce. Et le phare guida l'arrivée nocturne du trafic maritime.
Une de ces anciennes barques du Léman, la Vaudoise et les Pirates d'Ouchy ont participé a la parade des grands voiliers à l'occasion de Brest 2004. 
La vidéo de cette navigation terrestre et maritime ici. CLIC

Les Mouches était des cargos de transports qui restaient amarrés l'hiver à Genève. On disait alors "ferrer les bateaux" pour dire bien amarré. 
D'ou l'expression: "Allez à Piogre ferrer les Mouches"! Piogre étant le surnom de Genève.
On dit également des Genevois que c'est "des grandes gueules d'élastique" et c'est pas cette mouette qui va dire le contraire...
      

L'atterrissage sur Genève par le lac, guidé par le phare qui porte jusqu'a 36 km, est une merveille pour les yeux... ne manque que le jet d'eau, qui malheureusement s'éteint vers 16 heures en hiver.






Quand le ciel et l'eau ne forment plus qu'un seul et même paysage, une impression de calme et de douceur règne sur le lac, contrastant avec les jours de fortes bise, qui, le froid aidant, transforme les quais en sculptures de glaces.








La statue de "La Brise" ou de la "Bise" c'est selon, trône fièrement face au lac sur le quai Gustave Ador et semble défier le temps et les intempéries.

Les Pierres du Nitons, vestiges de l'époque glacières et qui marquent par leurs présence et leurs stabilité l'altitude de Genève, soit  373.6m au dessus du niveau de la mer. Ce qui n'a pas l'air de donner le vertige à ces cormorans qui squattent le célèbre caillou.



Dernière arrivée sur le quai du Mt Blanc, la statue de Sissi, impératrice d'Autriche. 


lundi 30 janvier 2017

Appendicite à 60'000.- chf remboursée 11'800.- chf par l'assurance maladie.

Appel à témoins sur les petits mensonges par omissions de l’assurance maladie qui coutent très cher .
 Merci de partager et de bien vérifier votre couverture d’assurance avant de partir, même juste pour un petit week-end en amoureux à Montréal !! 
3’460 CAD$ (2’500.-chf) / jour, soins intensifs: 13’410 CAD$ (9’650.-chf) / jour

En décembre 2015, mon fils de 20 ans s’est fait opérer en urgence de l’appendicite au Canada nécessitant 14 jours d’hospitalisation. 

- Cout de l’opération, environ 60’000.- chf. 
  25’000.- pour l’opération et 35’000.- pour l’hôtellerie. (14 jours x 2’500.- chf)
  • Remboursement d’Helsana après déductions légales: 11’809.- chf.
  • Perte sèche: environ 50’000.- chf.

Nous allons déposer une plainte auprès du tribunal des assurances pour éclaircir ce problème et nous aimerions savoir combien de personnes sont touchées par cette situation et pour quel montant. Merci de vos messages et de vos partages.

Quand vous êtes hospitalisé en Suisse pour une opération de l’appendicite avec péritonite et complications, la facture est calculée selon le Swiss DRG, le forfait par cas. 

C’est a dire que vous serez attribué du code G07 Z, qui génère un cost weight de 1.374, multiplié par le base rate de l’hôpital (Sion en l’occurence) qui est de 9’580.- chf, ce qui va vous donner une facture totale de 13’162.92 chf. pour ce cas.

Que vous fassiez 3 ou 17 jours d’hôpital, que vous ayez 1 ou 4 scanners, 1 ou 4 radiographies,
 le prix sera toujours de 13’162.92 chf. 

L’assurance paie seulement 46% de la facture, soit 6’054.94 chf. 
- C’est l’Etat, c’est a dire nous, qui payons les 54% restant. 
- L’hôpital de Sion a fait un déficit de 10 millions en 2015, déficit vraisemblablement épongé par l’Etat…c’est a dire nous.

En faisant 17 jours d’hôpital, (au delà, une plus-value est accordée…) le cout d’hôtellerie (10% de la facture) par jour baissera jusqu’au alentour de 60.- chf par jour !! Moins cher qu’un petit hôtel, alors qu’il est facturé 1’081.- chf par jour, selon le Tarmed.

Avant de partir, il a fait une demande d’assurance complémentaire à Helsana qui lui a été refusée et Helsana ne lui a pas proposé une assurance spécifique a un voyage au Canada. 
Il lui a été simplement dit qu’en cas de problème, il serait remboursé le double que couterait la meme opération en Suisse
Sans préciser que ce serait sur la base du Swiss DRG et que ce serait le double, mais que de la part de l’assurance !


Un Canadien opéré pour le meme cas en Suisse sera facturé selon le Tarmed et le prix sera de plus de 36’000.- chf. (environ 20’800.- pour l’opération et 15’134.- pour l’hôtellerie, soit 14 jours x 1’081.-chf)

Ceci est la version résumée. Version complète avec fonctionnement du Swiss DRG et références ici "CLIC"