lundi 10 octobre 2016

A Moléson, à Moléson...


 Escapade en terres fribourgeoises ce week-end pour gravir LA montagne mythique, le Moléson !    Histoire aussi d'échanger les bardeaux contre les tavillons, vous savez, ces tuiles de bois que l'on trouve sur les maisons à la montagne...
Départ dans la brume matinale, mais faut toujours espérer quand on va à la montagne...  d'ailleurs, quelques kilomètres plus tard, le soleil pointe le bout de son nez et une jeune fille qui redescend après son footing matinal me dit que la-haut, c'est grand soleil, alors...

 ...alors? le sommet du Moléson, je le verrais quand je serais presque arrivé en bas, émergeant  du brouillard qui m'as suivit toute la journée avec plus ou moins d'ardeur à m'envelopper, tantôt me caressant de loin, tantôt me serrant de près, mais toujours bien présent a mes cotés pour m'empêcher de profiter du paysage grandiose qui s'offre traditionnellement à la vue de toutes les personnes qui gravissent cette montagne! Une via ferrata se situe du coté droit de la montagne, dans la partie verticale. Avec un peu d'entraînement, ce sera pour une prochaine visite...

L'avantage avec le brouillard, c'est que l'on peut s'imaginer le paysage que l'on veut...

...alors qu'en règle générale, c'est cela que l'on voit depuis le sommet...ça a pas du changer depuis ma dernière visite, hormis la neige...

Le top? une belle montée à pied, suivit d'une excellente fondue au restaurant avec vue, et la descente pour digérer tout ça... quoi de mieux ? Finir la journée avec un tartare ou un excellent burger Rossini à la cabane a Titi, a Bulle!


3 commentaires:

Floralie Wolff a dit…

Bonjour Claude,
Merci pour ces belles photos, c'est le rêve et merci pour les vidéos 😉
Belle journée !

Dédé a dit…

Allez, je la fais quand même: "du Moléson, normalement on voit sa maison!". :-)
Dommage pour le brouillard, il m'a bien embêtée aussi le WE dernier en montagne.

Claude a dit…

Dédé: avec le brouillard, ça crée une ambiance particulière...se perdre, seul au monde, et soudain se retrouver, entouré de vaches ! Aussi l'impression d'être dans paysage de papier découpé aux ciseaux comme on en trouve en Gruyère...d'ailleurs c'est peut être bien ça qui est reproduit !

Foralie: Content que ça vous plaise...merci.