dimanche 15 juin 2014

Brest

Les Fresques de Brest... la dernière fois que je suis venu, il y en avait beaucoup plus, mais depuis, ils ont commencé à réhabiliter le port et elles ont disparues.






Celle ci fait partie d'une série de fresques réalisées pour l'embellissement du quartier 

 Comme ça c'est clair !!

 J'ai retrouvé dans le quartier St Martin l'ambiance des bistros des Paquis à Genève dans les années 70-80... même décontraction, même apéro de franche gaité-saine camaraderie, même partage de tout et de rien, comme St Martin qui partage son manteau... d'ailleurs, à la même époque, la même scène était présente sur le billet de 100 balles Suisse, ce qui voulait dire pour nous qu'il était à partager avec ceux qui était momentanément fauché pour qu'il ne soit pas exclu ...car la fois d'après, c'était nous qui étions fauchés !!


En passant devant cette boutique, un air de déjà vu m'a interpellé...Ces personnages qui ont l'air d'être toujours discrètement en mouvement, et ces phares qui dansent alors que  la mer  est immobile... L'explication allait me venir de Ramine lui même...
Au fil de la discussion qui s'est entamée des mon entrée, j'ai appris qu'il avait exposé en Suisse, à Rue dans le canton de Fribourg, dans une crêperie ou je m'étais arrêté pour voir une exposition et par la même occasion manger d'excellentes crêpe et qui s'appelle Entre Terre et Mer
et quelques oeuvres de Ramine étaient exposées et m'avait beaucoup plu à l'époque, et de retrouver l'artiste en chair et en os à Brest fait que le monde est vraiment petit et rempli de surprises !!

Si le style vous plait, le reste de la visite c'est 

 Cette photo est un petit clin d'oeil à l'artiste, car en plus de peindre, il manie l'écriture avec aisance.
Après avoir lu avec grand plaisir son livre illustré de ses dessins de tout les phares de la cote, 
une description du Phare du Portzic m'a bien amusé et est bien en rapport avec le quartier 
de St Martin décrit plus haut...
Ramine, je me permet de te citer :
"Le Portzic est le phare des Brestois, et on peut le contempler dans de magnifiques couchers de soleil, en contre-jour.
Le phare est visible en descendant l'artère principale Jaurès-Siam ;
certain marins ont même inventé l'alignement "Jaurès par le Portzic " pour évoquer le retour à la maison !
A une prochaine à Rue...Ramine... Kenavo !

...et comme je descendais Siam, les tickets de tram sont des "billets doux " en Breton !

Une autre vision du Portzic a travers une voile prête a prendre le large...


J'ai eu bien de la peine a quitter Brest...cette ville me plait et me rappelle Genève par certains cotés: 
la ville, l'eau, la campagne, l'ambiance festiv' ...tout au même endroit.
A une prochaine , Brest...Kenavo !